Err

100% Made in Madagascar !!

« L’allée des Baobabs », ça vous parle ?

«L’avenue des Baobabs», plus communément appelé «l’allée des Baobabs» est sans doute l’un des sites touristiques le plus visité et apprécié de la grande île. On peut dire qu’Elle se démarque par son authenticité avec les douzaines d’arbres de 30 mètres de hauts, vieux de plus de 800 ans qui bordent la route. Attirant plus de 15000 touristes par an, que ce soit locaux ou étrangers, elle suscite toujours autant d’entrain et d’émerveillement chez les visiteurs. Cette avenue, se situant dans le sud- ouest de Madagascar, entre Morondava et Belon’i Tsiribihina dans la région de Menabe, est également classée aire protégée depuis 2007 et patrimoine mondiale de l’UNESCO. 

Un peu de culture sur cet arbre mythique: apparemment la forme du Baobab est due à sa fierté démesurée qui n’a pas plu aux dieux, ces derniers décidèrent par la suite de le planter à l’envers en mettant les racines en l’air. D’où son nom «racine du ciel» baptisé par les malgaches. Bien sur, ceci n’est qu’une légende, mais n’y-a-t il pas dedans une petite part de vérité, lorsqu’on voit sa grandeur et sa majesté?! Notant que Madagascar abrite 7 espèces de Baobabs parmi les 9 repartis à travers le monde.

Arbre mythique, il est conservé par les locaux aussi bien par respect que pour sa valeur malgré le fait qu’il est actuellement menacé d’extinction.

Bientôt payante pour contribuer à l’amélioration de la situation socio-économique de la communauté, ce lieu est d’ autant plus incontournable que mystique: avec le Baobab dit «sacré», afin d’honorer les dieux, ou encore le «Baobab amoureux», porteur de chance au couple qui le contemple.

Frôlant de peu l’incendie en 2016, «l’allée des Baobabs» n’en perd pas moins de son charme. Que vous soyez amateur ou professionnel en photographie, ou tout simplement amoureux de la nature, elle vous offrira un cadre idyllique, où vos photos et souvenirs ne seront que plus belles. De préférence, à savourer à l’aube ou bien au crépuscule lorsque l’astre du jour fait place à la nuit, laissant sur son passage une nuance de couleur allant de l’orange au noire en passant par un dégradé de violet. Et ce, sans modération!


Nadia Onisoamahefa R.

Rédigé le  8 oct. 2018 23:02 dans Voyage à Madagascar  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site